Intervenants 2020

Retrouvez les intervenants anglophones

sous l'onglet "More"

Roberta Antonini Philippe - Sport

Actuellement Maître d’enseignement et de recherche sport à l’Institut des Sciences du Sport de l’Université de Lausanne, j’ai obtenu ma thèse de doctorat en psychologie du sport en 2002 à l’Université de Nice Sophia Antipolis. J’ai travaillé pendant presque 10 ans au sein de la Haute Ecole Fédérale de Sport Macolin dans le domaine de l’enseignement et de la recherche en psychologie du sport. J’ai ensuite intégré l’Université de Genève en tant que chargée d’enseignement de 2010 à 2013.

Dans le cadre de la recherche, mes centres d’intérêt s’orientent vers l’exploration des dynamiques d’organisation, désorganisation et de réorganisation de différents types de performance sportive ou artistique. Ces travaux de recherche contribuent aussi à l’intervention dans le but d’améliorer les niveaux de performance des athlètes et des artistes dans l’immédiat ou à long-terme, tout comme la préservation de l’intégrité des pratiquants sur le plan psychologique et social. En effet, depuis 2007 je suis aussi très active dans l’accompagnement psychologique d’athlètes et musiciens. Ces interventions se caractérisent sous la forme de recommandations pour l’entraînement, l’accompagnement psychologique, ou encore la formation.

Léo Migotti - Langage

Après avoir étudié la harpe et le piano au Conservatoire régional de Montbéliard et obtenu un DEM de harpe en 2012, puis une double formation en Sciences sociales (Sciences Po) et Physique-Chimie (UPMC - Paris VI), Léo Migotti s'est orienté vers la recherche en philosophie et sciences cognitives de la musique.

En 2019, il obtient un master de Sciences cognitives avec spécialisation en linguistique cohabilité par l'Ecole
Normale Supérieure de Paris, l'EHESS et l'Université Paris Descartes, où il a rédigé son mémoire intitulé "Vers une théorie de la sémantique de la musique" sous la direction de Philippe Schlenker (CNRS, NYU), dans lequel il a tenté de critiquer et améliorer la théorie de Schlenker cherchant à appliquer les méthodes de la sémantique formelle à l'analyse de la musique
en tant que langage.

Très intéressé par la philosophie, il a également obtenu un master en Philosophie à l'Université Paris Nanterre grâce à un travail intitulé "Vers une métathéorie de la signification en musique" sous la direction de Denis Bonnay. En octobre 2019, il débute sa thèse de doctorat sur la sémantique de la musique et de la danse sous la supervisionde Philippe Schlenker et Jean-Julien Aucoutier (Ircam) à l'Institut JeanNicod de l'ENS, financé par l'Ecole doctorale ED3C (Cerveau, Cognition,Comportement) portée par l'ENS, Paris Sciences et Lettres et Sorbonne Université.

François Passard - Danse

Suite à des études d’architecture à l’Ecole d’ingénieurs de Genève, il suit une formation de danseur à Genève et Paris, bénéficiant de plusieurs bourses d’étude. En qualité de danseur professionnel il est engagé par Maurice Béjart au Ballet du XXème Siècle, rejoint par la suite le Tanz Forum Köln et le Ballet du Grand Théâtre de Genève dont il devient successivement administrateur puis codirecteur ; enfin nommé au conseil de direction de l’institution il occupe le poste de chargé de communication.

Par la suite, il est nommé au poste de directeur de la communauté Emmaüs pour procéder à la réorganisation générale de l’institution, puis se voit confier le lancement de la Fondation genevoise de désendettement.

Appelé comme chargé de mission au Wagner Geneva Festival, il est ensuite nommé directeur de la fondation L’Abri, espace culturel pour jeunes talents.

Membre fondateur de la Commission Romande de Diffusion de Spectacles (CORODIS) et de l’association pour la réinsertion des danseurs professionnels (RDP), il est également sollicité comme expert par l’Office Fédéral de la culture, la Fondation Pro Helvetia, l’Office Fédéral de la formation professionnelle et de la technologie. Il est intervenant à l’Université de Lausanne dans le cadre du diplôme en gestion culturelle et est nommé formateur senior par la HES-SO Genève.

Il officie comme membre du jury des conservatoires nationaux supérieurs de musique et de danse de Paris et Lyon et est membre du conseil de fondation du Conservatoire Populaire de Musique de Genève,

Président de l’association La Saga des Géants pour l’accueil de la compagnie Royal de Luxe à Genève, il participe au plus important événement socioculturel jamais organisé en Suisse.

Il est aujourd’hui à la retraite et préside plusieurs associations culturelles.

Armen Godel - Théâtre

Acteur, metteur en scène, écrivain, Armen Godel définit son champ de création comme un entrecroisement, une interpénétration de ces trois activités.

À cette pluralité s’ajoute une connaissance et une pratique de la musique -Armen Godel a étudié le violoncelle au Conservatoire de Genève, sa ville natale – qui fait de lui un intervenant idéal pour notre recherche de parallèles.

Après des études classiques il se tourne vers le théâtre et suit les cours de François Simon, Roger Blin et Philippe Mentha  au Théâtre de Carouge, puis de l’École Jacques Lecoq à Paris.

Il se produit dans un grand nombre de rôles au théâtre et au cinéma, en compagnie ou sous la direction des noms parmi les plus prestigieux de la profession.

Armen Godel a enseigné à l’École d’Art dramatique du Conservatoire de Genève et de celui de Lausanne. Depuis 1977 il a fait des séjours fréquents au Japon, devenant un spécialiste de théâtre Nô, nommé en 2011 « Officier de l’Ordre du Soleil Levant ».

Auteur de romans et d’ouvrages sur le théâtre Nô il a reçu plusieurs prix littéraires pour ses écrits. Armen Godel poursuit ses diverses activités et prend part à plusieurs séminaires doctoraux, symposiums et colloques académiques internationaux.