Frédéric Jacquot

Comédien - Metteur en scène - Professeur d’art dramatique

Chevalier de l’Ordre des Arts et des Lettres

 

Formé principalement par Henry Van Grey et Raymond-Girard (professeur au CNSAD de Paris), Frédéric Jacquot a été l’interprète de plus d’une trentaine de rôles, du répertoire classique et contemporain, au théâtre et à la télévision. Il a mis en scène une vingtaine de pièces et a également succédé à ses professeurs d’art dramatique au sein de son cours de théâtre d’origine, à Paris.

Pendant près de 25 ans, il a donc consacré une part importante de sa carrière à la transmission de son art, permettant ainsi l’accès au métier de comédien d’un grand nombre d’artistes.

Roberta Antonini Philippe

Actuellement Maître d’enseignement et de recherche sport à l’Institut des Sciences du Sport de l’Université de Lausanne, j’ai obtenu ma thèse de doctorat en psychologie du sport en 2002 à l’Université de Nice Sophia Antipolis. J’ai travaillé pendant presque 10 ans au sein de la Haute Ecole Fédérale de Sport Macolin dans le domaine de l’enseignement et de la recherche en psychologie du sport. J’ai ensuite intégré l’Université de Genève en tant que chargée d’enseignement de 2010 à 2013.

Dans le cadre de la recherche, mes centres d’intérêt s’orientent vers l’exploration des dynamiques d’organisation, désorganisation et de réorganisation de différents types de performance sportive ou artistique. Ces travaux de recherche contribuent aussi à l’intervention dans le but d’améliorer les niveaux de performance des athlètes et des artistes dans l’immédiat ou à long-terme, tout comme la préservation de l’intégrité des pratiquants sur le plan psychologique et social. En effet, depuis 2007 je suis aussi très active dans l’accompagnement psychologique d’athlètes et musiciens. Ces interventions se caractérisent sous la forme de recommandations pour l’entraînement, l’accompagnement psychologique, ou encore la formation.

Léo Migotti
Francois Passard

Après avoir étudié la harpe et le piano au Conservatoire régional de Montbéliard et obtenu un DEM de harpe en 2012, puis une double formation en Sciences sociales (Sciences Po) et Physique-Chimie (UPMC - Paris VI), Léo Migotti s'est orienté vers la recherche en philosophie et sciences cognitives de la musique.

En 2019, il obtient un master de Sciences cognitives avec spécialisation en linguistique cohabilité par l'Ecole
Normale Supérieure de Paris, l'EHESS et l'Université Paris Descartes, où il a rédigé son mémoire intitulé "Vers une théorie de la sémantique de la musique" sous la direction de Philippe Schlenker (CNRS, NYU), dans lequel il a tenté de critiquer et améliorer la théorie de Schlenker cherchant à appliquer les méthodes de la sémantique formelle à l'analyse de la musique
en tant que langage.

Très intéressé par la philosophie, il a également obtenu un master en Philosophie à l'Université Paris Nanterre grâce à un travail intitulé "Vers une métathéorie de la signification en musique" sous la direction de Denis Bonnay. En octobre 2019, il débute sa thèse de doctorat sur la sémantique de la musique et de la danse sous la supervisionde Philippe Schlenker et Jean-Julien Aucoutier (Ircam) à l'Institut JeanNicod de l'ENS, financé par l'Ecole doctorale ED3C (Cerveau, Cognition,Comportement) portée par l'ENS, Paris Sciences et Lettres et Sorbonne Université.